top of page

Revue mensuelle - Janvier 2023



Au bord de la récession


Alfred Lam, MBA, CFA,

Vice-président principal et directeur, principal des investissements


La récession semble être le sujet dominant pour 2023. La profondeur de la récession et ce qui peut la déclencher pourraient différer d’un pays à l’autre. Au Canada, la hausse des taux a entraîné un refroidissement de la demande de retraitement avec l’augmentation des paiements hypothécaires.

Cependant, nous bénéficions d’une politique d’immigration agressive et d’une demande accrue pour des produits de base. La situation de l’emploi est généralement solide, ce qui serait un argument en faveur d’une récession légère et peu profonde (si elle se produisait).

Aux États-Unis, la situation est quelque peu différente. L’augmentation des taux a comprimé les valorisations des sociétés de croissance qui dominent l’indice S&P 500 et l’économie américaine. Des licenciements agressifs se sont produits dans le secteur de la technologie, ce qui a également des conséquences sur la consommation. La Réserve fédérale a suivi une politique de hausse des taux d’intérêt très agressive et les marchés croient globalement qu’une récession est inévitable. La banque centrale semble se soucier davantage de ramener l’inflation à 2 % que du risque de récession. Cela signifie que si l’inflation ne retombe pas à 2 % avant le début d’une récession, la politique monétaire restera serrée. Les probabilités que ce scénario se produise sont inférieures à 50 %, car nous nous attendons à ce que l’inflation ralentisse considérablement au cours des prochains mois, alors que les vendeurs de produits et de services perdent leur pouvoir de détermination des prix et que les consommateurs sont devenus prudents en raison de l’effet négatif de la baisse des prix des actifs. La mauvaise nouvelle est que les bénéfices des sociétés américaines sont peu susceptibles d’augmenter suffisamment pour justifier les facteurs de valorisation actuels.


Le scénario est plus intéressant à l’extérieur de l’Amérique du Nord. Le risque que l’Europe soit à court de gaz naturel s’est atténué, car l’hiver a été plus chaud que la normale. Les stocks sont à des niveaux sains et les européens ont accès au gaz naturel liquéfié (GNL) à l’étranger. À mesure que la Chine rouvrira, la demande de marchandises en provenance de l’Europe augmentera probablement et, même si l’augmentation de la demande ne sera peut- être pas suffisante pour sauver l’Europe de la récession, elle pourrait permettre un atterrissage en douceur, à condition que l’inflation ait effectivement atteint un sommet et que la BCE reste relativement conciliante.

En Asie, le Japon connaît une tendance de croissance/récession lente depuis des décennies en raison du vieillissement de sa population. Le Japon a connu un problème de déflation depuis des décennies et a finalement connu une certaine inflation en 2022. La Banque du Japon a accueilli favorablement cette inflation et a été la seule grande banque centrale à ne pas augmenter ses taux en 2022. Cela a entraîné une baisse spectaculaire de la valeur du yen par rapport aux autres devises.

Dernier point, mais non le moindre : la Chine. En raison d’une politique zéro COVID en vigueur depuis trois ans, l’économie chinoise a ralenti, principalement au niveau de la demande interne. En 2023, la demande pour les produits chinois (c.-à-d. les exportations) pourrait chuter légèrement en raison de la récession, mais le « manque » sera plus que compensé par la demande locale suite à l’abandon de la politique zéro COVID. Nous constatons que les consommateurs sont impatients de dépenser après des économies record au niveau des ménages. L’achalandage des sites Web de réservation de voyage a augmenté de façon spectaculaire, car les gens veulent voyager, tout simplement. Ce sera une année très intéressante pour la Chine, car elle subit maintenant ce que le reste du monde a vécu lors de la réouverture en 2021.



Rendements des indices boursiers au 31 janvier 2023


Patience

« Les indices boursiers sont émotifs à court terme et rationnels à long terme !»



Taux du marché au 31 janvier 2023


Les dernières données économiques de décembre 2022


2 Graphiques intéressants

Le sentiment de confiance des consommateurs américains est faible ...

Depuis 1971, la moyenne de rendement de l'indice s&P500 dans les 12 mois suivants un faible sentiment de confiance (8 reprises) a été de 24,9% !


L'importance de la diversification ...

« Il ne faut pas chercher ce qui performe le mieux tout le temps, mais bien d'avoir un peu de tout, tout le temps ! » - La diversification


Lire la revue mensuelle de Décembre 2022 en cliquant ici.



Notre prochaine revue mensuelle sera disponible

dans la semaine du 6 mars 2023.

Merci, nous vous souhaitons une excellente journée !



Vincent Després ∞ B.A.A.

Conseiller en placement et Gestionnaire de placements agréé CIM®

auprès de Gestion de Capital Assante ltée

Conseiller en sécurité financière

auprès de Services de succession et d’assurances Assante inc.



Cellulaire : 450-708-0786 Téléphone : 450-250-0722



Nos engagements :

Accroître & Protéger votre richesse

Optimiser votre fiscalité

Réduire vos coûts



Sources :

Comentarios


Los comentarios se han desactivado.
bottom of page